Atelier d’information
Libye

QUAND ?


Vendredi 15 novembre 2019
Accueil à partir de 08h30

OÙ ?

Business France
77 Boulevard Saint-Jacques
75014 Paris

4éme

pays producteur de pétrole
en Afrique
(Source Organismes.org)

186éme

au classement
Doing Business 2019
(Source Banque Mondiale)

6,3

millions d’habitants
(Source
Banque Mondiale)

11éme

au classement PIB d’Afrique
(Source
Banque Mondiale)

Libye,

saisir les opportunités de l’économie libyenne

CONTEXTE GÉNÉRAL

La Libye a connu depuis la chute du Général KADHAFI, des bouleversements politiques, sociaux et économiques importants dont les effets n’ont pas cessé de se faire sentir non seulement dans le pays mais également dans les pays voisins, notamment en Tunisie ou en Egypte.

L’économie libyenne reste très dépendante de ses énormes ressources pétrolières, celles-ci représentant presque 50% de son PIB et 90% de ses recettes publiques. Durant les années noires, la Libye a connu une forte émigration, notamment de la main d’œuvre qualifiée et a fragilisé ainsi l’écosystème des entreprises privées. C’est ainsi que le pays est devenu et reste d’ailleurs un importateur important d’intrants pour son agriculture et ses petites industries et un pays consommateur de biens finis.

L’instabilité politique, les conflits internes, la fragilisation des structures étatiques et du cadre réglementaire ont fortement perturbé l’activité économique du pays malgré les efforts réalisés par les autorités publiques pour rétablir la sécurité interne, les institutions publiques et normaliser le cadre juridique et les réseaux commerciaux et financiers.

Les ressources naturelles importantes pour une population de 6 millions d’habitants qui se répartissent sur une superficie de 1,7 M km², devraient permettre à la Libye de se redresser rapidement à condition d’obtenir une stabilité politique interne et un renforcement de sa gouvernance publique que ce soit au niveau national, régional et local.

FORCES

  • Quatrième réserve de pétrole d’Afrique avec un potentiel gazier important.
  • Énergie (pétrole, électricité) peu chère (subventionnée).
  • Fiscalité attractive pour les IDE (Investissement Direct à l’Étranger).

FAIBLESSES

  • Transition vers un état démocratique plus long qu’escompté, dominé pour l’instant par des préoccupations politiques et sécuritaire.
  • Retards dans l’adoption de la nouvelle Constitution.
  • Procédures administratives et douanières encore assez lourdes.
  • Loi sur les implantations étrangères (succursales, sociétés mixtes…) en cours de révision.
  • Taux de chômage élevé.
  • Main d’œuvre peu qualifiée, recours à une main d’œuvre étrangère quasi-systématique.

OPPORTUNITÉS DU MARCHÉ

  • Le pays est à construire et moderniser dans TOUS les domaines : 
  • à court-terme sur : le commerce courant (agroalimentaire) et la franchise ; la santé (équipements, pharmacie, services) ; l’électricité ; les télécoms ; IT et Oil & Gaz et,
  • à moyen-terme : relance des grands projets à savoir : les transports, l’énergie dont énergies renouvelables, l’eau, l’assainissement, les routes et les autoroutes, les universités, les hôpitaux…
  • Le secteur privé est très dynamique et en pleine expansion : trading et investissements industriels.
  • Les partenariats sont envisageables avec des structures locales ayant des capacités financières importantes.

MENACES

  • Sauf exceptions, la prospection du marché libyen nécessite un investissement humain et financier important. Dans tous les cas, le recours à un partenaire local est préférable.
  • Concurrence de plus en plus vive des autres pays partenaires traditionnels (Italie, Allemagne, UK, Espagne) mais aussi de nouveaux pays partenaires (Turquie, Chine, Corée).
  • Instabilité interne.
  • Tensions régionales.

Secteurs porteurs

  • Le secteur des intrants industriels et des biens de consommation courante : l’appareil industriel libyen reste très fragile, accentuant la dépendance du pays à l’égard des produits de consommation et industriels importés. L’inflation forte (13% en 2018) est générée par la dévaluation du dinar, l’existence d’un marché parallèle de change, mais surtout par la pénurie de biens et de services et l’existence d’un marché parallèle de change alimenté par la disponibilité de devises étrangères. 

 

  • Le secteur pétrolier : depuis la fin des années 50, les réserves pétrolières prouvées du pays ont fortement augmenté grâce aux activités d’exploration, jusqu’à atteindre 48,4 Mds de barils en 2018, soit les 10èmes réserves mondiales. La production de pétrole est estimée aujourd’hui à 1 million de barils par jour en moyenne en 2018. C’est en progression par rapport à 2013, année pendant laquelle la production est tombée en dessous de 1, 6 million de barils par jour en moyenne mais bien inférieure au rythme de production d’avant la crise.

 

  • Le secteur des infrastructures : réseau routier compte 47 900 km, la qualité des infrastructures étant très inégale selon les régions. Le pays compte aussi 2 aéroports internationaux (Benghazi et Tripoli) et 9 ports qui devraient être modernisés. Le pays ne dispose d’aucune infrastructure ferroviaire. Il existe toutefois quelques projets de transports ferroviaires urbains. Enfin, la Libye dispose d’un réseau de 4 983 km de pipelines pour le transport de pétrole brut, de 443 km pour les produits pétroliers raffinés et de 1 947 km pour le gaz. Ces infrastructures pétrolières, certaines ayant subi des attaques, doivent être modernisées et étendues.

 

  • Les services publics de proximité : du fait de la guerre civile, le pays n’a pas beaucoup investi dans les infrastructures de réseaux. Ainsi, les investissements devraient se concentrer sur la modernisation du réseau de transport et de distribution d’électricité, sur le réseau d’assainissement et de distribution d’eau, sur la modernisation des hôpitaux régionaux et nationaux et sur les infrastructures éducatives et universitaires. En ce qui concerne la santé, le gouvernement consacre environs 3% du PIB aux dépenses publiques de santé. Officiellement le pays compte 91 hôpitaux dont 1/3 concentrés sur Benghazi et Tripoli toutefois la plupart de ces infrastructures sont vieillissantes et certaines régions ne disposent pas de structures de soins de santé primaires et complexes obligeant beaucoup de Libyens de se soigner à l’étranger, notamment dans les pays voisins d’Egypte et de Tunisie.

En présence de Monsieur Ahmed MAITEEG

Vice-Président du Conseil Présidentiel en Libye

Programme

Vendredi 15 novembre 2019

Débats animés par Arnaud FLEURY, Journaliste économique

Ce programme est donné à titre indicatif et peut être modifié

 

08h30 : Accueil des participants
09h00 : Allocutions officielles d'ouverture
  • Christophe LECOURTIER, Directeur Général, Business France
  • Ahmed MAITEEG, Vice-Président du Conseil Présidentiel en Libye
  • Jérôme BARTHE, Président, Chambre de Commerce Franco-Libyenne
09h30 : Situation politique et économique : quelles perspectives ?
  • S.E. Mme Béatrice LE FRAPER du HELLEN, Ambassadrice, Ambassade de France à Tripoli en Libye
  • Fanny LABARTHE, Chef du bureau Méditerranée et Proche-Orient, DG Trésor
10h00 : Table-ronde : Comment approcher le marché libyen dans le contexte actuel ?

Quels régimes particuliers pour l’investissement et l’exportation ?
Adel Mohsen CHAABANE, Partner, Mazars
Comment gérer les circuits de paiement ?
Farouk LAABIDI, General Manager, Atib Bank
Témoignage d’une entreprise qui réussit
Pierre BOURY, Entrepreneur en Libye, Pharma Plus
Cartographie de l’entrepreneuriat en Libye.
Alexandre CHATILLON MOUNIER, Chef de bureau Libye, Expertise France

10h40 : Pause networking
11h00 : Table-ronde : Secteurs économiques prioritaires pour prospecter le marché libyen

Les grands projets dans le secteur de la santé et agroalimentaire
A.T. BELKHAIR, Président, Centre public d’achat de médicaments, Ministère de la Santé de Libye
Lionel PICARD, Directeur Général vaccins Afrique du Nord, Sanofi
Najla HAMDI, Sanofi médicaments
Mohamed A. RAIED, Entrepreneur and Experienced Director, Al-Naseem
Les solutions de logistique (Quels ports ? Quelles précautions? Quelles communications ?)
Aladdin BABA, Directeur, Mistrata Free Zone
Tarak A.H. ALSHTSHAT, Directeur, Holding LPTIC (Libya Post Telecommunications and Information Technology)
Les grands chantiers d’infrastructures (BTP, transports, …)
Jalal BEY, HB-Group
Olivier MEYRUEY, Vice-Président Libye, Sidem Véolia
Hesham A.S. ABUSHKIWA, Vice-Président des transports
Le secteur de l’énergie et des services environnementaux (pétrole, électricité, assainissement et traitement des eaux)
Emmanuel NAHAS, Délégué Libye – Directeur “Business & Development”, Total Exploration & Production Libye

13h00 : Mot de conclusion
13h10 : Cocktail déjeunatoire
14h30 : Rendez-vous planifiés avec les Experts du marché libyen

Vous connaissez le marché libyen et vous souhaitez intervenir lors de la conférence, contactez :

Fabienne LAURENT, fabienne.laurent@businessfrance.fr
Olivier PRADET, olivier.pradet@businessfrance.fr

Tarifs

Participation Atelier d'information Libye

190 € H.T.

Participation pour un second participant d'une même société à -20%

152 € H.T.

Bulletin à télécharger, ci-dessous :

Intervenants

Allocutions officielles d’ouvertures

Christophe LECOURTIER
Directeur Général
Business France

Ahmed MAITEEG
Vice-Président du Conseil Présidentiel, Libye

Jérôme BARTHE
Président
Chambre de Commerce Franco-Libyenne

Situation politique et économique : quelles perspectives ?

S.E. Madame Béatrice LE FRAPER du HELLEN
Ambassadrice
Ambassade de France en Libye

Fanny LABARTHE
Chef du bureau Méditerranée et Proche-Orient
DG Trésor

Table-ronde : Comment approcher le marché libyen dans le contexte actuel ?

Adel Mohsen CHAABANE
Partner
Mazars

Pierre BOURY
Entrepreneur
Laboratoires Pharma Plus

Farouk LAABIDI
General Manager
Atib Bank

Alexandre CHATILLON MOUNIER
Chef de Bureau Libye
Expertise France

Table-ronde : Secteurs économiques prioritaires pour prospecter le marché libyen

A.T. BELKHAIR
Président
Centre public d’achat de médicaments
Ministère de la Santé de Libye

Najla HAMDI
Sanofi Médicaments

Aladdin BABA
Directeur
Mistrata Free Zone

Jalal BEY
HB-Group

Hesham A.S. ABUSHKIWA
Vice-Président des transports

Lionel PICARD
Directeur Général vaccins Afrique du Nord
Sanofi

Mohamed RAIED
Entrepreneur & Experienced Director
Al-Naseem

Tarak A.H. ALSHTSHAT
Directeur
Holding LPTIC

Olivier MEYRUEY
Vice-Président Libye
Sidem Véolia

Emmanuel NAHAS
Délégué Libye – Directeur “Business & Development”
Total Exploration & Production Libye

Sponsors

Partenaires institutionnels

Informations pratiques

Business France

Contact

  • * Champs requis

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer